Trier en dehors

du domicile

En 2020, nous sommes beaucoup restés à la maison. Pourtant, Fost Plus a poursuivi ses efforts en matière de tri en dehors du domicile. En effet, il reste encore beaucoup de travail pour que le Belge trie aussi hors de chez lui.

Un défi et une opportunité

La consommation en dehors du domicile a fortement augmenté ces dernières années. Dans l’ensemble, nous passons de plus en plus de temps en dehors de chez nous – au travail, en vacances, lors d’événements, etc. Le tri en dehors du domicile représente donc une belle opportunité pour la collecte du volume croissant d’emballages qui y sont générés, en vue du recyclage. Il s’agit d’emballages qui se perdent à l’heure actuelle, en finissant dans les déchets résiduels ou, pire encore, en devenant des déchets sauvages.

Fost Plus a des objectifs ambitieux dans ce domaine. Nous comptons presque doubler la quantité de PMC collectés en dehors du domicile d’ici 2023. En d’autres termes, le tri en dehors de chez soi doit devenir la norme. Pour cela, nous voulons appliquer les facteurs de réussite de la collecte en porte-à-porte – efficacité et facilité – vers un nouvel environnement. En effet, pourquoi le tri en dehors du domicile ne pourrait-il pas être aussi simple qu’à la maison ?

2020 : une année inhabituelle à bien des égards

En 2020, la crise liée au Coronavirus a interrompu temporairement, mais soudainement, l’augmentation de la consommation en dehors du domicile. Nous avons moins voyagé, nous avons énormément travaillé à la maison, les festivals ont été annulés, les parcs d’attractions et les stades ont fermé leurs portes. Les secteurs concernés ont été lourdement touchés. Cette crise a aussi suspendu plusieurs de nos projets en matière de tri en dehors du domicile. Nos collaborations avec le secteur des festivals et la Pro-League ont été interrompues, et la collecte au sein des entreprises a fortement baissé.

Objectifs atteints

Malgré ces circonstances difficiles, Fost Plus a atteint son objectif consistant à collecter 3.000 tonnes de PMC supplémentaires en dehors du domicile en 2020. Nous restons donc sur la bonne voie pour doubler le volume de PMC collectés hors de la maison d’ici 2023. En 2020, nous avons notamment misé sur le post-tri des déchets industriels mixtes en collaboration avec des entreprises de collecte privées. Les résultats montrent une fois de plus le potentiel d’une meilleure collecte sélective auprès des entreprises.

La collecte des PMC hors domicile

Sur la bonne voie pour atteindre notre objectif 2023

Objectifs atteints malgré des circonstances difficiles

La crise du Coronavirus a eu une forte incidence sur notre mode de consommation. Nous sommes toutefois parvenus à atteindre nos objectifs en matière de tri en dehors du domicile. Nous restons donc sur la bonne voie pour réaliser d’ici 2023 notre objectif dedoubler les tonnages collectés en dehors du domicile par rapport aux chiffres de 2018.

0 Kton

2018

0 Kton

2019

0 Kton

2020

0 Kton

2023

En vacances dans notre pays

L’année dernière, de nombreuses personnes ont opté pour une staycation, c’est-à-dire des vacances dans leur propre pays. Fost Plus a réagi à cette tendance et a aidé cinq parcs d’attractions.

L’humain avant tout

En 2020, le Centre Hospitalier Régional de Verviers a lancé un projet avec Fost Plus pour trier plus et mieux.

Déchets sauvages - “Le Click”

On estime la quantité de déchets sauvages, en rue ou dans la nature, à 2,77 kg par an et par habitant. C’est une source d’irritation pour beaucoup de personnes, et un comportement nuisible pour l’environnement. Qui plus est, ces déchets sauvages contiennent une grande quantité de matériaux d’emballages qui auraient pu être parfaitement recyclés.

Les réseaux de propreté Mooimakers et Be WaPP, et la structure de coopération avec Bruxelles Environnement et Bruxelles-Propreté, ont lancé plusieurs initiatives réussies ces dernières années, pour favoriser un changement de comportement. Avec Le Click, Fost Plus mise sur la participation active de chaque citoyen en le remerciant pour sa bonne attitude. Via votre smartphone vous pouvez scanner chaque emballage, déchet ramassé et le jeter ensuite dans la bonne poubelle. Vous accumulez ainsi des points, les « Circular UCoins », que vous pouvez ensuite échanger auprès des commerçants de la région. En misant sur chaque personne, partout et tout le temps, nous créons un effet domino qui devrait bannir les déchets sauvages de nos rues.

Durant l’été 2020, Le Coq a été la première commune à participer à un projet pilote du Click. Le contenu des poubelles de rue est acheminé vers un centre de pré-tri spécifique afin d’extraire les derniers emballages recyclables des déchets résiduels. Ainsi, ces emballages ont encore la possibilité de rejoinre le circuit ordinaire des PMC collectés en porte-à-porte.

“Le Click” récompense les citoyens qui gèrent les déchets de manière durable et socialement responsable, et augmente leur pouvoir d’achat. Cette initiative peut également s’intégrer aux plans de relance des villes et communes afin de favoriser le commerce ainsi que l’Horeca locaux après la crise du Coronavirus.

Plus d’informations sur www.the-click.be

Partagez l'article